La pratique au-delà des cours

Avec le temps, la pratique du Tai Chi ne se limite pas à quelques heures de cours par semaine, mais s’intègre progressivement dans le quotidien du pratiquant au fur et à mesure que l’intégration des principes taoïstes s’approfondit. L’étude et l’exploration du Tai Chi s’envisagent comme un long voyage dont l’ambition est le voyage en lui-même. Une aventure à l’intérieur de soi.

Dans la pratique, le taoïste envisage un retour à la nature, non pas en opposition à la Civilisation et la modernité, mais à une meilleure connexion de ce qu’est la nature première de l’Homme. Contrairement l’image du sage perdu dans sa Montagne, elle ne demande pas forcément à ceux qui la cultivent de s’isoler loin des Hommes pour trouver sa paix intérieure, mais invite aussi à trouver dans son quotidien et l’ordinaire le sublime de l’Harmonie et de la voie. Chacun est libre de cultiver le Tao, la voie de l’Harmonie dans sa vie monastique, citadine, rurale, avec soi-même, avec les autres, dans son travail, dans ses loisirs, dans son Tai Chi, etc..

9clouds Sudio – Shanghai 2014